ateliers d'écriture

Les ateliers sont construits autour de thématiquee et de propositions d'écriture qui servent de point de départ à des animations élaborées en commun. Les documents proposés ici, pour la plupart en libre accès, sont placés sous une licence Creative Commons qui favorise la diffusion et respecte le droit d'auteur. (Voir à la suite.)

écriture et imitations



Le carnet de Monsieur du Paur, Paul-Jean Toulet

Monsieur du Paur, homme public, parut en 1898. Première œuvre narrative de Toulet, c'est une biographie imaginaire de Pierre-Bégnigne du Paur rédigée par Douville, son secrétaire particulier.
 Le carnet, qui constitue le dernier chapitre du récit de Douville, est une sélection des meilleures pensées de M. du Paur, dignes d'être conservées et publiées. On y retrouve la vivacité de ton, la forme concise et ramassée, la préciosité du style et la brillance du trait d’esprit des maximes et des aphorismes de certains moralistes français.

Le carnet de M. du Paur ( Format PDF)




La Guzla, Prosper Mérimée

Prosper Mérimée a débuté dans la littérature par deux supercheries : « Le théâtre de Clara Gazul,comédienne espagnole » (1825) et « La Guzla, ou Choix de poésies illyriques » (1827). Cette mystification littéraire consiste un recueil de ballades présenté comme la traduction d'une œuvre étrangère dont l’auteur, Hyacinthe Maglanovich, serait un barde morlaque, poète et joueur de guzla. Mérimée, qui se présente comme son traducteur en dresse le portrait et présente,, dans une courte notice biographique, les moments clefs d’une vie tourmentée pour donner plus de véracité encore à son canular.

L’époque se prêtait à ce que La Guzla fût acceptée en France mais également dans toute l'Europe  – certains fragments furent même traduits en vers par les plus grands poètes comme Goethe ou  Pouchkine.

Le dévoilement de la supercherie a rapidement ôté toute valeur littéraire à ce recueil. On peut cependant être sensible à ses qualités ; voir sous le pastiche le talent de création du jeune Mérimée ou reconnaître, comme  le fit Goethe, le« talent souple » d'un auteur « qui a pris plaisir à plaisanter gravement.»

> Présentation du texte, préface de 1827, avertissement de 1840 par l'auteur, courte notice biographique sur Hyacinthe Maglanovich, le barde morlaque. Fichier PDF ou  ODT.

> La Guzla en différents formats sur archive.org : https://archive.org/details/laguzlaouchoixde00mruoft

> De Mérimée à Claude Simon, cinq histoires de canulars littéraires, France-Culture

https://www.franceculture.fr/litterature/cinq-histoires-canulars-litteraires


Jeux littéraires

LSD : Léger Strabisme divergent

Un jeu littéraire proposé par l'équipe des Papous dans la tête :    « Réservant au peintre la tâche sévère et contrôlable de commencer les tableaux, attribuons au spectateur le rôle avantageux, commode et gentiment comique de les achever par sa méditation ou son rêve. » Outre qu'il est toujours agréable de citer Félix Fénéon, cette phrase correspond bien à la règle de notre jeu.

Pour lancer cet atelier d'écriture, quatre peintures sont analysées "objectivement" puis interprétées :

La Naissance de Vénus de Botticelli, par  Ricardo Mosner et Henri Cueco

La Laitière de Vermeer, par Patrice Caumon et Serge Joncour

Numéro 14 de Mark Rothko, par Serge Joncour et Ricardo Mosner

People in sun d'Edward Hopper, par Lucas Fournier et Henri Cueco.

Henri Cueco

En hommage à Henri Cueco,  les Papous dans la tête lui ont consacré une émission en juin 2017 :" Il était une fois Henri Cueco. Entre autres 

- La leçon de peinture ou comment peindre un petit pois, pour les Papous en public au studio 104.

-  Comment parlent "les Glaneuses" de Millet, telles que Henri Cueco les imaginent, avec Patrice Caumon et Patrick Besnier ;

-  Des regards en biais sur " le serment des Horaces " de David, par Dominique Muller, François Caradec, Lucas Fournier, Vassilis Alexakis et Henri Cueco.

https://www.franceculture.fr/emissions/des-papous-dans-la-tete/il-etait-une-fois-henri-cueco-aux-papous-dans-la-tete

Un article dans le Monde diplomatique sur "La peinture, dernière valeur-refuge ?  "

Deux cent millions de francs pour les « Tournesols » de Van Gogh, en 1987 ; 330 millions pour les « Iris » du même peintre l’an dernier… A New-York ou à Londres, des records de prix sont battus chaque fois que des pièces de grands peintres « internationaux » sont mises en vente. C’est, dit-on, la loi du marché. Quand la peinture est à ce point traitée en marchandise et fait l’objet de telles spéculations ont peut se demander ce que devient sa valeur spirituelle… On peut aussi s’interroger sur la neutralité d’un marché qui continue d’ignorer systématiquement l’œuvre des artistes du tiers-monde.

haïkus et poésies brèves

Atelier en cours. Le haïku : caractéristiques et mode d'emploi;  traduction, commentaire et transposition;  autres poésies brèves. Quelques poètes japonais classiques et poètes européesn contemporains.

histoires naturelles

Les déplacements d'Henri Michaux dans des territoires fictifs ont donné lieu à l'invention de pays et de peuples aux mœurs et coutumes étranges et fantastiques. Il sont décrits dans En Grande Garabagne, Au Pays de la Magie, Ici Poddema, des textes regroupés dans Ailleurs.

Pour construire des histoires naturelles fictives, nous vous proposons quelques notes de zoologie et de botanique extraites de Mes propriétés (1930).

écriture et imitations

La Serviette des poètes

L’Hérésiarque et Cie – Guillaume Apollinaire

« Placé sur la limite de la vie, aux confins de l’art, Justin Prérogue était peintre. Une amie vivait avec lui et des poètes venaient le voir. Tour à tour, l’un d’eux dînait dans l’atelier où la destinée mettait, au plafond, des punaises en guise d’étoiles.

Il y avait quatre convives qui ne se rencontraient jamais à table.

David Picard venait de Sancerre ; il descendait d’une famille juive christianisée, comme il y en a tant dans la ville.

Léonard Delaisse, tuberculeux, crachait sa vie d’inspiré, avec des mines à mourir de  rire. »

> Lire la suite


Extrait du Mariage du Ciel et de l’Enfer
William Blake (1757-1827)

« En 1793, paraît en Angleterre un petit livre « enluminé » sans nom d’auteur ni nom d’imprimeur et dont la page de titre annonce « le mariage du Ciel et de l’Enfer » – livre d’« illuminé », car il propose non seulement de démontrer la réalité de cette conjonction surprenante, mais également de l’accomplir. Ce texte ne connaît pas une grande diffusion, et pour cause : l’auteur-imprimeur n’en sort qu’une dizaine d’exemplaires selon un procédé dont il est seul à faire usage. Rejetant tout recours à des caractères d’imprimerie, il grave à même la planche métallique son texte et les dessins dont il l’accompagne, méthode qui l’oblige à s’exercer à l’écriture en miroir, invertie, comme on en trouve dans des manuels de satanisme. A l’aide d’encres de couleur, il imprime l’ensemble calligraphique et pictural sur du papier qu’il teint ensuite au lavis. » Jonathan Pollock.

> http://eclectique.net/proverbes-de-lenfer-william-blake/

lettres et correspondance

« Lettres de non-motivation », Julien Prévieux

> http://eclectique.net/lettres-de-non-motivation-julien-previeux/

Pendant sept ans, Julien Prévieux a répondu avec ironie – et par la négative – à plus d’un millier d’annonces d’offre d’emploi. Ces « lettres de non-motivation » ont été adaptées à la scène par Vincent Thomasset

A lire, une sélection de lettres sur le site de Julien Prévieux:  http://www.previeux.net/pdf/non_motivation.pdf

A écouter, une adaptation radiophonique : Radiodrama – l’Atelier fiction (France Culture) :
https://www.franceculture.fr/emissions/l-atelier-fiction/radiodrama-23-lettres-de-non-motivation-de-julien-previeux

portraits & autoportraits

PORTRAITS

Mise en place d’un atelier d’écriture centré sur les portraits littéraires, des galeries de personnages et des anthologies. Vous pouvez déjà consulter trois galeries de portraits du XIXe siècle :

  • Dix-huit portraits extraits des Camées parisiens de Théodore de Banville. l’ouvrage se compose de seize douzaines de portraits brefs où se côtoient des célébrités et des figures marquantes d’une époque charnière entre le Second Empire et la Troisième République.

    > Fichier pdf : http://eclectique.net/doc/Camees.parisiens_theodore.de.Banville.pdf

  • Les Trente-sept Médaillonnets du Parnasse contemporain de Barbey d’Aurevilly. Ce « monument dressé à la Singerie poétique « , voulait répondre de manière ironique au Parnasse contemporain – une anthologie d’une quarantaine de poètes, contemporains de l’auteur, éditée en 1866.

    > Fichier pdf : http://eclectique.net/doc/Portraits_Aurevilly_37-medaillonnets.pdf

Creative Commons

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/fr/

AttributionVous devez créditer l'œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'œuvre. Vous devez indiquer ces informations par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l'offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son œuvre.

Pas d’utilisation commerciale — Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial de cette œuvre, tout ou partie du matériel la composant.

Partage dans les mêmes Conditions — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l'œuvre originale, vous devez diffuser l'œuvre modifiée dans les même conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle l'œuvre originale a été diffusée.